• Accord sur le climat : le plan B de l'ONU

    Comment faire si le sommet de Cancún, qui aura lieu fin 2010, échoue comme celui de Copenhague ? Car la période d’engagement du protocole de Kyoto se termine fin 2012, et la ratification de son éventuel successeur, avec passage par les Parlements, « pourrait prendre un temps considérable », estime l’ONU dans un document décortiqué par le Guardian.
    Pour éviter tout « vide politique », les Nations Unies évoquent tout d’abord la possibilité de repousser la date butoir à 2013 ou 2014. Mais comme il faudra tout de même trouver un remplaçant le plus rapidement possible, elles proposent d’en finir avec la règle de l’unanimité, nécessaire pour tout nouvel amendement à l’accord initial. Un seuil abaissé à 4/5 « est une bonne manière de forcer les pays qui traînent des pieds et jouent la carte du veto en permanence à s’engager dans des discussions constructives », estime Farhana Yamin, chercheuse à l’Université du Sussex, dans un autre article consacré au sujet par le quotidien britannique.
    Revers de la médaille, cela permettrait aux pays qui refusent certains amendements de ne pas les reconnaître au lieu de bloquer leur adoption. « La question centrale est de savoir si les États-Unis et la Chine accepteront un amendement, car le monde ne peut pas avancer sans ces pays », avertit Mark Lynas, qui conseillait les Maldives à Copenhague.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :